Exile on Keyboard St. - Blog sur Linux et Debian

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 1 janvier 2018

tar: Utilisez auto-compress pour spécifier le format de compression

L'utilitaire tar, pour "Tape Archive", permet de créer un fichier compressé ou non contenant tout un répertoire ainsi que son contenu, le tout de manière récursive.

La commande tar supporte 7 programmes de compression, à savoir:

  • gzip
  • bzip2
  • lzip
  • lzma
  • lzop
  • xz
  • compress

Les deux ou trois premiers étant évidemment les plus utilisés.

Vous vous souvenez sans doute que le flag -z est à utiliser en cas de compression gzip et que -j est destiné au format bzip2.

Mais peut-être avez-vous oublié que -J active la compression XZ ou que -Z permet d'utiliser le programme compress ?

Il est en fait plus simple d'utiliser les flags "longs", à savoir:

  • --gzip
  • --bzip2
  • --lzip
  • --lzma
  • --lzop
  • --xz

Mais il y a encore mieux, et c'est de laisser le choix à la commande tar de déterminer quel programme de compression va créer l'archive au format demandé.

Cela se fait avec le flag --auto-compress ou -a.

Ce flag s'utilise comme suit:

tar caf archive.tar.bz2 .

C'est quand même plus simple, non ?

Si vous demandez un format de compression qui nécessite un programme que vous n'avez pas installé, vous aurez une erreur qui ressemble à:

tar (child): lzop : exec impossible: Aucun fichier ou dossier de ce type
tar (child): Error is not recoverable: exiting now

A la décompression, le format de compression est trouvé tout seul, sans aucune option particulière:

tar -C /tmp -xf archives/hugo.taz

vendredi 29 décembre 2017

Choisir l'editeur pour éditer le crontab utilisateur

Sous Linux, le crontab utilisateur se modifie par la commande:

crontab -e

S'ouvre alors l'éditeur du système avec les définitions actuelles du crontab. Par défaut, cet éditeur est vi ou nano mais on peut modifier ce comportement en positionnant la variable EDITOR ou VISUAL.

Si la variable VISUALest positionnée, sa valeur est prise en compte, sinon la commande crontab utilise la valeur de la variable EDITOR.

Pour ce convaincre de ce fonctionnement sans altérer son système, on pourra tester la commande suivante:

EDITOR=vi crontab -e

qui lancera alors vi pour modifier le crontab sans pour autant modifier la variable d'environnement EDITOR du système.

La commande:

VISUAL=vi crontab -e

produirait elle aussi le même résultat.

En revanche:

EDITOR=vi VISUAL=nano crontab -e

lancera alors nano puisque la variable VISUAL est prioritaire sur EDITOR.

Enfin, n'essayez pas de positionner l'une des variables précédentes vers l'éditeur Sublime Text, car curieusement cela ne fonctionne pas !

vendredi 22 décembre 2017

Installer l'Antivirus clamav sous Debian

On va voir aujourd'hui comment installer et utiliser rapidement l'antivirus clamav sous Debian.

Le repository Debian contient les paquets principaux suivants concernant clamav:

  • libclamav7, la librairie de l'Antivirus
  • clamav-base, qui s'occupe de créer et de maintenir le compte système clamav
  • clamav, la commande ligne elle même
  • clamav-freshclam, l'utilitaire de mise à jour de la base virale
  • clamav-daemon, le démon de scan qui s'intègre avec les MTA (Mail Transport Agent)
  • clamdscan, la ligne de commande du démon

On pourrait citer aussi clamtk qui est une interface graphique pour configurer clamav.

Pour installer clamav, le plus simple est d'installer le paquet clamav-daemon, car cela installera tous les paquets dont on a besoin:

sudo apt-get install clamav-daemon
Lecture des listes de paquets... Fait
Construction de l'arbre des dépendances       
Lecture des informations d'état... Fait
Les paquets supplémentaires suivants seront installés : 
  clamav clamav-base clamav-freshclam clamdscan libclamav7 libmspack0
Paquets suggérés :
  clamav-docs apparmor daemon libclamunrar7
Les NOUVEAUX paquets suivants seront installés :
  clamav clamav-base clamav-daemon clamav-freshclam clamdscan libclamav7 libmspack0
0 mis à jour, 7 nouvellement installés, 0 à enlever et 0 non mis à jour.
Il est nécessaire de prendre 2 773 ko/2 820 ko dans les archives.
Après cette opération, 5 819 ko d'espace disque supplémentaires seront utilisés.
Souhaitez-vous continuer ? [O/n] 

clamav s'installe alors sans poser aucune question.

Pour scanner ensuite le répertoire $HOME de l'utilisateur:

sudo clamscan -ir /home/user

Le flag -i ou --infected permet de n'afficher que les fichiers infectés, et le flag -r ou --recursive signifie que le répertoire $HOME sera scanné récursivement.

Le résultat du scan récursif donne:

----------- SCAN SUMMARY -----------
Known viruses: 6369759
Engine version: 0.99.2
Scanned directories: 21168
Scanned files: 91929
Infected files: 0
Data scanned: 10167.24 MB
Data read: 28274.97 MB (ratio 0.36:1)
Time: 3092.957 sec (51 m 32 s)

Si on souhaite entendre un bip lors de la détection d'un virus, on peut ajouter le flag --bell.

On verra prochainement comment paramétrer clamd.conf, le fichier de configuration de clamav-daemon ainsi que freshclam.conf, le fichier de configuration de clamav-freshclam.

- page 2 de 51 -