Sous Linux, la suppression de fichiers s'effectue avec la commande rm:

Par exemple:

rm file

SI un des fichiers n'existe pas, la commande rm le signale à l'utilisateur mais continue de supprimer les autres fichiers spécifiés:

rm file-not-found file
rm: impossible de supprimer « file-not-found »: Aucun fichier ou dossier de ce type

Ce mode de fonctionnement est très dangereux parce que si j'entre la commande:

rm to_remove *

et que par inadvertance, j'ai ajouté un espace entre 'to_remove' et '*', j'aurais droit au message suivant:

rm: impossible de supprimer « to_remove »: Aucun fichier ou dossier de ce type

Et la commande rm aura supprimé TOUS les fichiers du répertoire courant puisque le Shell aura interprété l'astérisque en ce sens !

Heureusement pour moi, si dans ce répertoire courant se trouvent aussi des répertoires, le message d'erreur de rm sera:

rm: impossible de supprimer « to_remove »: Aucun fichier ou dossier de ce type
rm: impossible de supprimer « folder1 »: est un dossier
rm: impossible de supprimer « folder2 »: est un dossier
rm: impossible de supprimer « folder3 »: est un dossier

puisque rm ne supprime les répertoires qu'en présence de l'option -r sur la ligne de commande.

Pour éviter de supprimer des fichiers que l'on souhaitait garder, il suffit de passer à la commande rm l'option -i comme suit:

rm -i a z c
rm : supprimer fichier « a » ? yes
rm: impossible de supprimer « z »: Aucun fichier ou dossier de ce type
rm : supprimer fichier « c » ? yes

C'est d’ailleurs une pratique courante (et saine !) de définir l'alias suivant:

alias rm='rm -i'

dans votre fichier .bash_aliases

On peut aussi utiliser -I qui ne demandera qu'une confirmation de suppression lorsqu'il y a plus de 3 fichiers:

touch file1 file2 file3 file4
user@machine:~/tmp$ rm -I file*
rm : supprimer tous les arguments ?