Exile on Keyboard St. - Blog sur Linux et Debian

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 17 mars 2019

Faire cohabiter les raccourcis clavier de Linux avec ceux d'IDEA

Les raccourcis clavier permettent de gagner un temps précieux quand on les connait bien, mais encore faut-il que ceux définis par le logiciel qu'on utilise n'entrent pas en conflit avec ceux du système.

L'IDE de développement de JetBrains, IDEA, permet d'utiliser plusieurs KeyMap:

  • Default
  • Default for GNOME
  • Default for KDE
  • ...

On utilisera ici 'Default for GNOME'.

Parmi les raccourcis clavier les plus utilisés dans IDEA, on trouve:

  • Ctrl + Alt + Left: Navigate back
  • Ctrl + Alt + Right: Navigate forward

Malheureusement ces raccourcis sont déjà définis par Linux pour passer d'un espace de travail à un autre.

De même les racourcis clavier suivants d'IntelliJ IDEA:

  • Alt + F7: Find usages
  • Ctrl + Alt + L: Reformat code
  • Alt + F8: Evaluate expression

sont utilisés respectivement par Linux pour les actions suivantes:

  • Move window
  • Lock screen
  • Resize window

Comme je passe le plus clair de mon temps avec IDEA, j'ai changé les raccourcis Linux cités ci-dessus en leur ajoutant la touche Shift, ce qui donne par exemple:

  • Ctrl + Alt + Shift + L: Lock screen

Cela fait certes un peu de gymnastique avant d'aller déjeuner, mais au moins je n'ai pas changé la configuration d'IDEA.

Mais ce n'est pas fini !

Le raccourci Ctrl + Alt +T qui permet de lancer un Terminal sous Linux est aussi défini par IDEA. Je désactive donc le raccourci d'IDEA que ne n'utilise pas.

Un autre. IDEA définit Ctrl + E pour accéder à la liste des fichiers récents. Mais ce raccourci permet aussi d'aller à la fin de la ligne dans une session Bash !!! Donc si vous ouvrez un Terminal dans IntelliJ, Ctrl + E affiche les fichiers récents au lieu d'aller à la fin de la ligne de commande. Pour celui-ci, j'ajoute Shift sur le raccourci d'IDEA.

Un dernier, et qui n'a rien à voir avec IDEA, c'est Alt + F, qui permet d'avancer d'un mot en Bash, se trouve désactivé par défaut par la configuration du menu fichier de la fenête des Terminaux Mate. Je modifie donc ce paramètre pour pouvoir utiliser pleinement les raccourcis Bash:

Capture-Raccourcis_clavier.png

dimanche 18 novembre 2018

Installer et configurer cheat

Il y a quelques temps déjà, j'avais présenté le projet Cheat de Chris Allen Lane, qui permet de retrouver rapidement des exemples d'utilisation pour les commandes Unix.

On va voir aujourd'hui comment l'installer, le configurer et créer nos propres "cheat sheets".

Installer cheat

cheat est écrit en Python et s'installe donc par un:

sudo pip install cheat

On vérifie la version:

cheat -v
cheat 2.3.1

Configurer cheat

On va ajouter dans notre .bashrc:

export CHEATCOLORS=true

comme cela nos antisèches seront plus jolies !

Puis on va installer le script d'autocomplétion pour Bash:

sudo curl -L https://raw.githubusercontent.com/chrisallenlane/cheat/master/cheat/autocompletion/cheat.bash -o /etc/bash_completion.d/cheat

Maintenant, cheat propose les commandes disponibles quand on appuie sur TAB. Ne pas hésiter à entrer une lettre avant TAB, sinon il nous propose 191 commandes ...

L'autocomplétion n'est pas implémentée sur les options de la commande, c'est dommage.

Ajouter une nouvelle cheatsheet

Pour ajouter une nouvelle sheet sur la commande mycmd:

cheat -e mycmd

Et vous aller alors éditer le fichier ~/.cheat/mycmd.

Si vous souhaitez changer le répertoire des "user cheat", il faut procéder comme ceci:

export CHEATPATH='/path/to/my/cheats'

Les antisèches installées par défaut sont placées dans /usr/local/lib/python3.4/dist-packages/cheat/cheatsheets.

Mettre à jour cheat

Pour mettre à jour cheat:

sudo pip install --upgrade cheat

Voilà. Happy cheating :-)

mardi 15 août 2017

Utilisation des alias Bash en mode interactif ou non

Avec Bash, les alias sont définis dans le fichier .bashrc ou plus proprement dans le fichier .bash_aliases qui normalement est chargé depuis .bashrc comme suit:

# Alias definitions.
# You may want to put all your additions into a separate file like
# ~/.bash_aliases, instead of adding them here directly.
# See /usr/share/doc/bash-doc/examples in the bash-doc package.

if [ -f ~/.bash_aliases ]; then
    . ~/.bash_aliases
fi

Si j'ai défini:

alias ll='ls -l

Alias en mode interactif

La commande ll donnera le résultat suivant:

user@machine:~$ ll
total 60
drwxr-xr-x 2 user user  4096 juil. 23 17:03 bin
drwxr-xr-x 2 user user  4096 août   3 21:41 Bureau
drwxr-xr-x 6 user user  4096 juil.  9 18:00 Documents
drwxr-xr-x 2 user user  4096 avril 29 14:20 Enregistrements
drwxr-xr-x 4 user user  4096 juin  14 07:39 Images
drwxr-xr-x 2 user user  4096 nov.   9  2016 Modèles
drwxr-xr-x 2 user user  4096 nov.  23  2016 Musique
drwxr-xr-x 9 user user  4096 juin  13 08:51 Programs
drwxr-xr-x 2 user user  4096 nov.   9  2016 Public
drwxr-xr-x 8 user user  4096 juin   4 07:25 Sources
drwxr-xr-x 6 user user 12288 août   2 07:59 Téléchargements
drwxr-xr-x 7 user user  4096 juin   5 06:31 Vidéos
drwxr-xr-x 9 user user  4096 juin  30 19:32 VirtualBox VMs

Expansion des alias

C'est normal me direz-vous. En fait, l'alias ll qui a été défini est utilisable parce que je suis dans un Shell interactif et que par défaut Bash autorise l'expansion des alias dans un Shell interactif.

On peut s'en convaincre en désactivant cette option:

user@machine:~$ shopt -u expand_aliases
user@machine:~$ ll
bash: ll : commande introuvable
user@machine:~$ alias
alias l='ls -CF'
alias la='ls -A'
alias ll='ls -l'
alias ls='ls --color=auto'
alias rm='rm -i'

Les alias sont définis, ils existent mais ne sont pas utilisables pour autant !

Alias en mode non interactif

En mode non interactif, c'est à dire dans un script Shell lançé sans l'option -i, les choses sont différentes.

Première différence, le script .bash_aliases n'est pas chargé puisque .bashrc ne l'est pas. Ah bon ?

Il suffit de regarder le début du fichier .bashrc pour s'en convaincre:

user@machine:~$ more .bashrc 
# ~/.bashrc: executed by bash(1) for non-login shells.
# see /usr/share/doc/bash/examples/startup-files (in the package bash-doc)
# for examples

# If not running interactively, don't do anything
case $- in
    *i*) ;;
      *) return;;
esac

Vos alias habituels ne seront donc pas connus dans les scripts.

C'est en fait assez heureux si l'on considère les alias couramment définis sur les commandes rm et cp avec une demande de confirmation: dans un script mieux vaut ne pas avoir à répondre à des questions !

Deuxième différence, l'expansion des alias n'est pas activée par défaut dans un Shell non interactif.

Considérons le script suivant:

#!/bin/bash

alias ll='ls -l'
alias
ll
user@machine:~$ alias.sh
alias ll='ls -l'
/home/user/alias.sh: ligne 5: ll : commande introuvable

L'alias défini dans le script lui même n'est pas utilisable !!!

En revanche si j'ajoute en début de script la ligne suivante:

shopt -s expand_aliases

mon alias est connu depuis le script. On pensera donc à ajouter cette commande, avant ou après la définition des alias, dans les scripts les utilisant.

Et pour afficher toutes les options actives de Bash:

shopt -s