Exile on Keyboard St. - Blog sur Linux et Debian

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Debian GNU-Linux

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 13 mai 2016

Installer proprement Java sur Debian

Pour installer Java sous Linux, vous avez le choix entre les façons de faire suivantes:

  • Installer un paquet JRE ou JDK de l'OpenJDK fourni par votre système,
  • Télécharger Java sur le site d'Oracle et l'installer à la main

On s'intéressera dans ce billet à la deuxième façon de faire. Si vous utilisez Red Hat, comme Oracle fournit un paquet au format rpm, l'installation sera simple.

En revanche, lorsque vous avez une archive .tar.gz du JDK ou du JRE, c'est le cas si votre système est Debian, deux solutions s'offrent à vous:

  • décompresser la tarball dans le répertoire $HOME de votre utilisateur,
  • le faire dans /opt et avoir ainsi Java disponible pour tous les utilisateurs de votre système

Encore une fois on s'intéressera ici à la deuxième façon de faire, mais on ne se contentera pas de décompresser l'archive à la main.

En effet, il existe dans la section contrib du dépôt Debian un paquet nommé java-package avec lequel on peut fabriquer un paquet au format .deb à partir de la tarball du JRE ou du JDK.

On procédera donc comme suit:

Etape 1: Ajouter la section contrib au fichier /etc/apt/sources.list

deb http://ftp.fr.debian.org/debian/ jessie main contrib
deb-src http://ftp.fr.debian.org/debian/ jessie main contrib

Etape 2: Installer le paquet java-package

sudo apt-get install java-package

Etape 3: Créer un paquet Debian à partir du JDK ou JRE d'Oracle

fakeroot make-jpkg Téléchargements/jdk-8u73-linux-x64.tar.gz

On voit qu'on ne le fait pas en root, on aurait une erreur sinon.

Etape 4: Installer le paquet Debian qu'on vient de générer

dpkg -i oracle-java8-jdk_8u73_amd64.deb

La procédure décrite ici pour installer Java à partir d'un paquet Debian .deb que l'on génère présente les avantages suivants:

  • Java est disponible pour tous les utilisateurs
  • Etant installé via un paquet natif du système, il peut être facilement supprimé
  • On peut très facilement passer d'une version de Java à une autre avec la commande update-java-alternatives

dimanche 1 mai 2016

Les paramètres spéciaux du Shell sous Linux

Les paramètres spéciaux du Shell sont des paramètres renseignés par le Shell en lecture seule, et donc que l'utilisateur ne peut pas modifier.

Par exemple, pour connaître le nom du script en cours d'exécution il faut interroger $0. Plus précisément, cette variable a pour valeur le chemin complet du script en question.

Les paramètres qui ont été fournis au script en question sont renseignés dans la variable $@.

Pour itérer sur les paramètres fournis au script Shell, on pourra procéder comme suit;

for arg in "$@"; do
    echo "Parm is: $arg"
done

Si on a besoin de connaître combien de paramètres ont été passés au script, on peut utiliser la variable $#.

On pourra tester les paramètres spéciaux avec le script suivant:

#!/bin/sh

echo "\$0 is $0"
echo "\$@ is: '$@'"

for arg in "$@"; do
    echo "Parm is: $arg"
done

echo "\$# is: $#"

Un dernier paramètre peut être utilisé $_ qui contient soit le nom du script tout comme $0 soit le nom du Shell (par exemple /bin/sh) , si on a lancé le script avec:

sh script.sh

ou

sh -c script.sh

Il existe d'autres paramètres spéciaux définis par le Shell et non décrits ici, on pourra les consulter ici: Paramètres spéciaux du Shell

lundi 11 avril 2016

Utiliser le crontab utilisateur sous Linux

Pour ajouter des tâches à exécuter par le scheduler cron sous Linux, on peut utiliser le crontab système (system-wide crontab) défini par le fichier /etc/crontab mais il est plus prudent d'utiliser ce qu'on appelle le crontab utilisateur.

En effet chaque utilisateur sous Linux peut définir ses propres entrées dans un crontab qui lui est propre.

Cela se fait par le biais de la commande crontab. Cette commande permet de :

  • lister les entrées existantes
  • éditer les entrées existantes
  • supprimer toutes les entrées

Lister les entrées dans le crontab

crontab -l

La commande affiche sur la sortie standard les entrées définies pour cet utilisateur.

Editer les entrées du crontab

crontab -e

L'édieur défini par la variable EDITOR s'ouvre permettant l'édition du crontab.

Supprimer toutes les entrées

La commande:

crontab -r

supprime tout ce qui a été défini précédemment pour cet utilisateur.

Attention cela se fait sans demande de confirmation !

Remplacer toutes les entrées du crontab

On peut aussi remplacer toutes les entrées en une seule fois avec:

crontab crontab_file

ou crontab_file est un fichier contenant des entrées de crontab.

dimanche 3 janvier 2016

Debian hisse le drapeau noir

Vous l'avez peut-être remarqué, depuis quelques jours le site de Debian a ajouté une barre noire en travers de son logo.

En effet, il y a quelques jours Ian Murdock le fondateur du projet Debian en 1993 est mort à l'age de 42 ans.

Ian Murdock travaillait depuis novembre 2015 pour la société Docker.

- page 2 de 9 -