Exile on Keyboard St. - Blog sur Linux et Debian

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 30 mai 2017

Devuan Jessie 1.0.0: Test d'installation ... concluant

La version stable de la distribution Linux Devuan est sortie vendredi dernier.

Pour rappel Devuan est un fork de Debian créé en 2014, principalement en raison du choix de Debian d'abandonner init au profit de systemd, ce que les initiateurs du projet Devuan ont refusé. En outre, contrairement à Debian qui utilise Gnome comme environnement de bureau par défaut, devuan installe Xfce par défaut.

J'avais essayé d'installer Devuan plusieurs fois avec VirtualBox, mais sans être convaincu du résultat, le programme d'installation échouant presque toujours à un moment ou à un autre.

Maintenant que Devuan Jessie 1.0.0 est là, il est temps de réitérer l'opération !

Comme je le fais toujours avec Debian, j'ai utilisé l'iso NETINST pour installer Devuan: c'est plus rapide que de télécharger un CD ou un DVD, et mon expérience est que j'ai eu moins que plantages à l'installation qu'avec le media CD ou DVD ...

Au début de l'installation, on choisit l'installation graphique: les années 80 sont finies !

Devuan - début d'installation

Dans la suite de l'installation, comme pour Debian, on choisit le nom de la machine, l'utilisateur par défaut, le mot de passe de root ...

Devuan - partitions séparées

On en arrive au partionnement des disques. J'ai choisi ici des partitions séparées, mais les possibilités de partitionnement sont les mêmes que celles de l'installeur Debian, puisque c'est l'installeur Debian qui tourne !!!

Après maintes et maintes questions pour lesquelles on gardera la valeur proposée, il est temps de choisir les logiciels à installer. Le choix par défaut est le suivant:

Devuan - logiciels par défaut

Si vous acceptez cet écran, Devuan installera Xfce comme environnement graphique puisque c'est l'environnement par défaut de la distribution.

Personnellement, je lui préfère Mate et j'ajoute le serveur SSH à la liste. J'installe donc les logiciels suivants:

Devuan - logiciels installés

Devuan - installée avec Mate

Je vous fait grâce de l'étape d'installation de Grub, la fin de l'installation se passe bien et Devuan démarre avec l'interface Mate.

Et si vous lancez la commande suivante dans un terminal:

ps aux | grep systemd

Vous constaterez que systemd ne tourne pas sur votre système !

En conclusion, Devuan Jessie 1.0.0 s'installe très bien avec VirtualBox, il faudra évidemment faire le test avec une machine réelle et selon le hardware utilisé des surprises (pas toujours agréables) peuvent survenir. Mais l'impression est bonne, et peut-être qu'à la prochaine ré-installation de ma machine Devuan aura sa chance.

jeudi 27 avril 2017

Machine Virtuelle, réseau NAT et redirection de ports

Quand on crée une machine virtuelle avec VirtualBox, le réseau créé par défaut est de type NAT.

Avec le réseau NAT, dans lequel aucune configuration n'est nécessaire, on peut naviguer sur Internet, lire les mails et de manière générale les applications de la machine virtuelle ont accès au réseau.

Dans ce mode réseau, le moteur réseau de VirtualBox agit comme un routeur qui dirige le traffic depuis et vers la machine virtuelle sans configuration de votre part. Chaque machine virtuelle a certes accès au réseau mais pas aux autres machines virtuelles ni à la machine hôte. La machine virtuelle en mode NAT est donc comme dans un réseau privé, connectée au réseau mais invisible de l'extérieur, y compris de sa machine hôte.

On peut s'en convaincre facilement avec la commande ping depuis la machine virtuelle vers la machine hôte et inversement: la VM voit la machine hôte mais l'inverse n'est pas vrai.

Mais alors, si la machine hôte ne voit pas la machine virtuelle, comment faire par exemple pour se connecter en ssh à la machine virtuelle depuis la machine hôte ? De la même façon qu'avec un routeur: en utilisant la redirection de ports.

On va donc configurer le moteur réseau de VirtualBox pour que les connexions sur le port 2222 de la machine hôte soient redirigées sur le port 22 de la machine virtuelle comme ceci:

Capture-Regles_de_redirection_de_ports-1.png

Il ne me reste plus qu'à me connecter à la machine virtuelle comme ceci:

ssh -p 2222 debian@192.168.0.1

Vous noterez que j'ai choisi un port d'écoute d'une valeur supérieure à 1024 (2222) puisque le moteur de VirtualBox se met à l'écoute sur la machine hôte sans avoir les droits administrateurs. Utiliser un port inférieur à 1024 aurait échoué.

Si maintenant je souhaite accéder à un serveur Web démarré sur la machine virtuelle, il faut effectuer une deuxième redirection de port, et ainsi de suite.

dimanche 19 mars 2017

Transmettre une variable d'environnement à une connexion ssh

J'ai besoin pour faire des tests de connaitre l'adresse IP de l'hôte qui héberge une machine virtuelle.

Comme je me connecte à cette machine virtuelle par ssh, je vais lui transmettre cette adresse IP via une variable d'environnement.

Pour cela, j'ai besoin de spécifier le nom de la variable d'environnement coté hôte. On l'appelera HOST_IP.

Cela peut se faire de deux façons:

Dans le fichier /etc/ssh/ssh_config via la directive:

SendEnv HOST_IP

En fait on changera la ligne existante:

SendEnv LANG LC_*

en

SendEnv LANG LC_* HOST_IP

On peut aussi spécifier le nom de la variable sur la ligne de commande ssh:

ssh -o SendEnv=HOST_IP user@machine...

Pour que cela fonctionne, il faut maintenant que la machine virtuelle accepte cette variable d'environnement.

Pour cela on changera dans le fichier /etc/ssh/sshd_config de la VM la ligne:

AcceptEnv LANG LC_*

en

AcceptEnv LANG LC_* HOST_IP

Et on redémarre le serveur ssh.

dimanche 13 mars 2016

Installer un serveur FTP rapidement sur Debian

Lorsqu'on a besoin de partager rapidement de gros fichiers comme l'export d'une machine virtuelle VirtualBox, un serveur FTP est la solution la plus rapide.

Sur Debian, on pourra installer ftpd comme suit:

sudo apt-get install ftpd

Et c'est tout, le serveur FTP est actif !

Attention tout de même, par défaut les utilisateurs présents dans /etc/ftpusers ne peuvent pas se connecter:

cat /etc/ftpusers
# /etc/ftpusers: list all users disallowed ftp access. See ftpusers(5).

root
ftp
anonymous

Pour arrêter le serveur:

sudo service inetd stop

Comme vous le voyez, ftpd est géré par le démon inetd, il sera donc démarré automatiquement avec le système.