Exile on Keyboard St. - Blog sur Linux et Debian

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 12 septembre 2017

Mate: Raccourcis clavier prédéfinis et personnalisés - Le Bureau

Les raccourcis clavier permettent non seulement de gagner du temps pour faire les opérations les plus fréquentes de notre quotidien, mais aussi évitent d'utiliser la souris souvent cause de troubles musculo squelettiques, comme par exemple le syndrome du canal carpien.

Sous Mate, fork de Gnome 2, ils sont régroupées en 5 catégories nommées comme cela sur Debian Jessie:

  • Bureau
  • Desktop
  • Gestion des fenêtres
  • Raccourcis personnalisés
  • Sound

Ne me demandez pas pourquoi il y a un mix de Français et d'Anglais ni pourquoi on a à la fois la catégorie Bureau et la catégorie Desktop ... Le fait d'installer Linux en Français explique peut-être cela !

On va s'intéresser pour l'instant à ces deux premières catégories et voir quels sont les raccourcis clavier que l'on peut définir ou redéfinir.

Par défaut les raccourcis clavier définis pour le "Bureau" sont les suivants:

  • Alt+F2: Afficher la boite de dialogue "Lancer une application" du tableau de bord
  • Alt+F1: Afficher le menu principal du tableau de bord
  • Impr: Prendre une capture d'écran
  • Alt+Impr: Prendre une capture d'écran de la fenêtre
  • Desactivé: Lancer un terminal

Première chose, aucun raccourci n'est défini pour lancer un terminal ... On va donc en définir un et aussi changer le premier raccourci pour être plus cohérent avec ce que l'on fera ensuite. Cela nous donne:

  • Ctrl+Alt+R: Afficher la boite de dialogue "Lancer une application" du tableau de bord
  • Alt+F1: Afficher le menu principal du tableau de bord
  • Impr: Prendre une capture d'écran
  • Alt+Impr: Prendre une capture d'écran de la fenêtre
  • Ctrl+Alt+T: Lancer un terminal

Maintenant, la catégorie "Desktop" qui comporte plus de raccourcis:

  • Désactivé: Lancer le navigateur d'aide
  • Calculator: Lancer la calculatrice
  • Mail: Lancer le logiciel de messagerie
  • WWW: Lancer le navigateur Web
  • Désactivé: Déconnexion
  • Ctrl+Alt+Suppr: Eteindre
  • Ctrl+Alt+L: Verrouiller l'écran
  • Explorer: Dossier personnel
  • Search: Rechercher

Comme on peut le voir, beaucoup de raccourcis sont soit désactivés soit définis sur les touches "Explorer", "Search" ou "WWW" que l'on cherche parfois lontemps sur certains claviers ... On va donc les redéfinr comme suit:

  • F1: Lancer le navigateur d'aide
  • Ctrl+Alt+C: Lancer la calculatrice
  • Désactivé: Lancer le logiciel de messagerie
  • Ctrl+Alt+W: Lancer le navigateur Web
  • Désactivé: Déconnexion
  • Ctrl+Alt+Suppr: Eteindre
  • Ctrl+Alt+L: Verrouiller l'écran
  • Ctrl+Alt+F: Dossier personnel
  • Ctrl+Alt+S: Rechercher

Vous le voyez, la plupart des raccourcis sont définis à base de Ctrl+Alt, on aurait pu utiliser aussi la touche Mod4 (celle qui à un symbole "Windows") à la place. Ces raccourcis n'entrent pas en conflit avec ceux définis dans IntelliJ Idea, du moins si on utilise le KeyMap d'Eclipse !

On verra par la suite les raccourcis pour la gestion des fenêtres ainsi que quelques raccourcis clavier personnalisés.

dimanche 12 janvier 2014

X11 Forwarding depuis le Raspberry Pi avec ssh

Le Raspberry Pi n'étant pas forcément connecté à un écran, il peut être pratique de rediriger l'affichage des applications X de celui-ci vers une autre machine Linux.

ssh permet de déporter l'affichage des applications graphiques d'une machine serveur vers la machine cliente qui y est connectée.

Dans cet exemple on a:

  • Un serveur, un Raspberry Pi,
  • Un client, la machine qui se connecte au Raspberry Pi

Les deux machines sont sous Linux, plus précisément Debian.

Pour pouvoir déporter l'affichage des applications X, il faut:

  • Que le démon ssh soit démarré sur le Raspberry Pi, avec le forwarding X11 activé, pour cela on positionnera la variable X11Forwarding à true dans /etc/sshd_config. Si cette variable n'était pas positionnée, il faut redémarrer le serveur pour que la modification soit prise en compte,
  • Que le serveur ssh dispose des applications permettant l'affichage distant: il s'agit du paquet xbase-clients sur Raspbian

Ensuite, depuis la machine cliente:

ssh -Y pi@raspberrypi

L'option -Y spécifie que l'on utilise le Forwarding X11 sans contrôles de sécurité, ce qui présente l'avantage d'être plus rapide que l'option classique -X, et est sans risques sur un réseau privé.

Ensuite une fois le mot de passe saisi:

pi@raspberrypi ~ $ env| grep DIS

DISPLAY=localhost:10.0

La variable DISPLAY est positionnée toute seule et on peut lancer une application graphique de manière déportée, par exemple:

midori &

ou:

lxterminal &

Enfin, on peut si la connexion s'avère lente utiliser en plus l'option -C de ssh qui permet d'activer la compression gzip des données échangées entre le client et le serveur.