Exile on Keyboard St. - Blog sur Linux et Debian

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - administration

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 27 août 2017

jigdo et le fichier template ...

Dans un billet précédent, nous avons vu comment on peut télécharger les images iso de Debian avec l'utilitaire jigdo.

Cette façon de faire semble ne plus fonctionner au premier abord.

user@machine:~/tmp$ jigdo-lite https://cdimage.debian.org/cdimage/weekly-builds/amd64/jigdo-cd/debian-testing-amd64-netinst.jigdo

Jigsaw Download "lite"
Copyright (C) 2001-2005  |  jigdo@
Richard Atterer          |  atterer.net
Loading settings from `/home/user/.jigdo-lite'
File `https://cdimage.debian.org/cdimage/weekly-builds/amd64/jigdo-cd/debian-testing-amd64-netinst.jigdo' does not exist!

Pour arriver à vos fins, il faut télécharger le fichier .jigdo ET le fichier .template correspondant dans le même répertoire et ensuite lancer la commande suivante:

jigdo-lite debian-testing-amd64-netinst.jigdo

Donc c'est plus compliqué qu'avant:

Avant:

jigdo-lite https://cdimage.debian.org/cdimage/weekly-builds/amd64/jigdo-cd/debian-testing-amd64-netinst.jigdo

Maintenant:

wget https://cdimage.debian.org/cdimage/weekly-builds/amd64/jigdo-cd/debian-testing-amd64-netinst.jigdo
wget https://cdimage.debian.org/cdimage/weekly-builds/amd64/jigdo-cd/debian-testing-amd64-netinst.template
jigdo-lite debian-testing-amd64-netinst.jigdo

Note:

Ce qui est décrit ici a été testé avec Debian Jessie.

dimanche 23 juillet 2017

Commandes ifconfig et netstat sur Debian 9

Si vous avez installé Debian 9 récemment, vous aurez surement constaté que les commandes ifconfig et netstat entre autres ne semblent plus présentes sur le système:

debian@stretch:~$ lsb_release -a
No LSB modules are available.
Distributor ID: Debian
Description:    Debian GNU/Linux 9.0 (stretch)
Release:        9.0
Codename:       stretch
debian@stretch:~$ /sbin/ifconfig
-bash: /sbin/ifconfig: Aucun fichier ou dossier de ce type
debian@stretch:~$ netstat
-bash: netstat : commande introuvable

Pour ceux qui les utilisent quotidiennement cela peut être gênant.

En fait ces commandes existent encore, pour l'instant, et nécessitent sur Debian 9 l'installation du paquet net-tools qui n'est maintenant plus installé par défaut:

sudo apt-get install net-tools

Dans un prochain billet on pourra voir par quelles commandes ifconfig et netstat sont remplacées.

jeudi 27 avril 2017

Machine Virtuelle, réseau NAT et redirection de ports

Quand on crée une machine virtuelle avec VirtualBox, le réseau créé par défaut est de type NAT.

Avec le réseau NAT, dans lequel aucune configuration n'est nécessaire, on peut naviguer sur Internet, lire les mails et de manière générale les applications de la machine virtuelle ont accès au réseau.

Dans ce mode réseau, le moteur réseau de VirtualBox agit comme un routeur qui dirige le traffic depuis et vers la machine virtuelle sans configuration de votre part. Chaque machine virtuelle a certes accès au réseau mais pas aux autres machines virtuelles ni à la machine hôte. La machine virtuelle en mode NAT est donc comme dans un réseau privé, connectée au réseau mais invisible de l'extérieur, y compris de sa machine hôte.

On peut s'en convaincre facilement avec la commande ping depuis la machine virtuelle vers la machine hôte et inversement: la VM voit la machine hôte mais l'inverse n'est pas vrai.

Mais alors, si la machine hôte ne voit pas la machine virtuelle, comment faire par exemple pour se connecter en ssh à la machine virtuelle depuis la machine hôte ? De la même façon qu'avec un routeur: en utilisant la redirection de ports.

On va donc configurer le moteur réseau de VirtualBox pour que les connexions sur le port 2222 de la machine hôte soient redirigées sur le port 22 de la machine virtuelle comme ceci:

Capture-Regles_de_redirection_de_ports-1.png

Il ne me reste plus qu'à me connecter à la machine virtuelle comme ceci:

ssh -p 2222 debian@192.168.0.1

Vous noterez que j'ai choisi un port d'écoute d'une valeur supérieure à 1024 (2222) puisque le moteur de VirtualBox se met à l'écoute sur la machine hôte sans avoir les droits administrateurs. Utiliser un port inférieur à 1024 aurait échoué.

Si maintenant je souhaite accéder à un serveur Web démarré sur la machine virtuelle, il faut effectuer une deuxième redirection de port, et ainsi de suite.

lundi 17 avril 2017

Un installeur d'archives pour Linux: liar

Quand on développe sous Linux, on est souvent amené à installer des logiciels sans être connecté en tant que root.

Ces logiciels livrés sous forme d'archive .zip ou .tar.gz la plupart du temps sont installés dans l'arborescence de l'utilisateur courant $HOME.

Cette façon d'installer un logiciel manuellement comprend les étapes suivantes:

  • Le téléchargement de l'archive
  • La création du répertoire d'installation
  • Le changement de répertoire
  • La décompression de l'archive

Toutes ces opérations manuelles, outre le fait qu'elles sont rébarbatives et conduisent trop souvent à des erreurs notamment sur les flags à utiliser pour décompresser l'archive.

De plus, il nous faut ensuite créer des liens symboliques vers les exécutables du logiciel, par exemple dans $HOME/bin, pour en faciliter son utilisation.

Le projet Linux Installer for ARchives ou liar comble ce vide en fournissant une ligne de commande permettant de réaliser toutes ces opérations en une seule fois.

liar permet donc d'installer, de lister et de supprimer tout logiciel livré sous forme d'archive dans le répertoire de votre choix, avec optionnellement la création des liens symboliques.

L'installation de liar est très simple puisqu'il suffit de copier un seul script Shell dans votre arbrorescence. La complétion bash peut également être utilisée à condition d'ajouter le fichier de complétion dans /etc/bash_completion.d/.

La documentation de Linux Installer for ARchives se trouve sur Framagit comme le reste du projet.

Cette documentation liste l'ensemble des fonctionnalités de liar et illustre de nombreux exemples d'utilisation. Elle n'est pour l'instant disponible qu'en Anglais.

liar est un logiciel libre, distribué selon les termes de la Licence Publique Générale GNU publiée par la Free Software Foundation, version 3 de la Licence (ou toute version ultérieure).

Pour en savoir plus sur le projet, vous pouvez consulter la vidéo d'introduction à liar:

- page 1 de 3