Quand on publie des photos en ligne, celles-ci peuvent être reprises par n'importe qui, lequel peut alors affirmer en être l'auteur. Pour éviter qu'un tiers mal intentionné utilise des photos qui sont les vôtres, vous pouvez certes les publier dans une résolution faible mais cette solution n'en est pas vraiment une.

Afin d'éviter le "vol" de vos clichés, vous pouvez avoir envie d'apposer sur celles-ci un Copyright, c'est à dire un texte qui indique votre nom ainsi que le nom du site sur lesquelles vous les publiez. Ainsi il sera plus difficile aux importuns de vous "piquer" vos photos.

On a vu récemment comment réduire la qualité d'une image .jpg en ligne de commande avec le paquet imagemagick, on va maintenant utiliser ce même paquet Linux pour apposer un Copyright sur une image .jpg.

Prenons l'image suivante de la Mairie de Tours:

IMG_20161020_131510455.jpg

Utilisons la ligne de commande suivante:

convert tours.jpg -draw "gravity center text 0,0 'Copyright © 2013-2016 - www.onkeyboardst.net'" tours2.jpg

qui va ajouter le texte 'Copyright © 2013-2016 - www.onkeyboardst.net' au milieu de l'image. Si vous essayez, vous verrez que c'est à peine visible. Il nous faut donc utiliser une police de caractères plus grande:

convert tours.jpg -pointsize 48 -draw "gravity center text 0,0 'Copyright © 2013-2016 - www.onkeyboardst.net '" tours3.jpg

On obtient alors l'image suivante:

tours3.jpg

Le copyright est visible au niveau des fenêtres du premier étage.

Maintenant si je souhaite que le texte du Copyright soit plus grand, parce que là c'est quand même encore trop petit, et placé en diagonale de l'image:

convert tours.jpg -pointsize 72 -draw "gravity center rotate 45 text 0,0 'Copyright © 2013-2016 - www.onkeyboardst.net '" tours4.jpg

Et le résultat est:

tours4.jpg

Cette façon de faire avec la commande convert et son flag -draw n'en est qu'une parmi d'autres, mais qui a le mérite de faire ce que l'on souhaite.

Ceci étant dit, les commandes du paquet imagemagick sont très puissantes mais les lignes de commande correspondantes ne sont pas forcément faciles à appréhender !