Exile on Keyboard St. - Blog sur Linux et Debian

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - développement logiciel

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 2 juin 2018

Chercher dans des fichiers de log avec lnav

Quand on développe, on passe beaucoup de temps à consulter et à chercher des informations dans les fichiers de logs des produits ou du système.

J'ai longtemps utilisé glogg et maintenant il me parait lourd et peu efficace.

lnav que je vais vous présenter maintenant est plus léger et s'avère très performant grâce à de nombreux raccourcis clavier.

Au lancement, on obtient le résultat suivant:

lnav.png

Vous constatez qu'on est au début du fichier. Pour naviguer dans le fichier, on peut utiliser:

  • g pour aller au début
  • G pour aller à la fin
  • Page up ou Backspace/ Page down ou Espace pour naviguer de page en page

Mais ce qu'il y a de commode, c'est que lnav permet d'aller à la prochaine erreur, en tappant 'e' ou au prochain warning en tappant 'w'.

De la même façon, 'E' vous positionne sur l'erreur précédente et 'W' sur le warning précédent.

On peut également naviguer dans le temps, c'est à dire que la touche 'o' vous fait avancer de 24h dans le fichier et 'O' le fait dans le sens inverse. Si l'intervalle recherché est de 24h, il faut utiliser respectivement 'd' ou 'D'.

lnav vous autorise aussi à rechercher un motif en tappant /<regexp>, les regular expressions acceptées étant les PCRE (Perl-Compatible Regular Expressions).

Autre fonctionnalité intéressante, on peut marquer une ligne pour la retrouver plus tard avec la touche 'm'. Ensuite l'appui sur les touches 'u' et 'U' permet de naviguer d'une ligne marquée à l'autre. C'est très utile pour débugger.

Bref, lnav devient rapidement un outil indispensable du quotidien du développeur, et le fait qu'il soit utilisable directement dans un terminal est un atout non négligeable.

Je n'ai évidemment pas décrit ici tout ce qu'on faire avec, pour découvrir d'autres fonctionnalités, vous pouvez utiliser la touche '?' au démarrage de lnav.

lundi 9 octobre 2017

Disposer de la complétion Bash avec Maven

L'outil de build Maven utilisé pour les projets Java a au moins un inconvénient, à savoir que par défaut aucune complétion n'est proposée dans le Terminal.

Que ce soit pour la liste des cibles ou phases ou des options comme skipTests ou maven.test.skip, dont personne ne se souvient et que tout le monde utilise ... (mai cela est une autre affaire), rien n'est proposé pour aider le développeur que vous êtes.

Heureusement, quelqu'un s'est chargé d'écrire un fichier de complétion Bash pour Maven.

Il suffit d'aller voir le dépôt maven-bash-completion et de copier le fichier de complétion dans /etc/bash.completion.d:

sudo \
    wget https://raw.github.com/dimaj/maven-bash-completion/master/bash_completion.bash \
    --output-document /etc/bash_completion.d/mvn

Vous verrez qu'ensuite, tout est plus agréable. Par exemple les cibles sont proposées quand on appuie sur TAB, exactement comme c'est le cas avec .... un Makefile !!!

dimanche 24 septembre 2017

Sublime Text en version 3 et avec le dépôt Debian

L'éditeur de texte Sublime Text est sorti récemment en version 3.

Ce build 3143 est le build final de la version 3 et aussi la première mise à jour depuis le build 3126 qui datait quand même du 23 septembre 2016 !

C'est donc l'occasion de mettre à jour votre éditeur préféré. Pour cela, il existe maintenant un dépôt pour les principales distributions Linux.

Sur Debian, on procèdera comme suit:

Ajout de la clé GPG:

user@machine:~$ wget -qO - https://download.sublimetext.com/sublimehq-pub.gpg | sudo apt-key add -
[sudo] password for user: 
OK

Ajout du dépôt:

user@machine:~$ echo "deb https://download.sublimetext.com/ apt/stable/" | sudo tee /etc/apt/sources.list.d/sublime-text.list

Puis:

user@machine:~$ sudo apt-get install sublime-text

Si Sublime Text n'était pas déjà installé, il sera mis à jour:

user@machine:~$ subl --version
Sublime Text Build 3143

Les commandes précédentes installent la version stable de l'éditeur. Pour disposer de la version de développement, il faut acheter une license.

Chose intéressante, une license personnelle donne le droit d'utiliser Sublime Text au travail ! Des fois que votre employeur soit quelque peu radin ...

- page 1 de 2