Exile on Keyboard St. - Blog sur Linux et Debian

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 22 novembre 2019

Installer WebStorm ou IntelliJ IDEA facilement sous Linux

On va voir aujourd'hui comment installer WebStorm ou IDEA en une seule commande avec liar.

Les IDE de développement de JetBrains s'installent très facilement avec liar avec lequel on peut aussi créer les liens vers les exécutables par exemple dans $HOME/bin.

Mais, comme le répertoire bin de l'archive d'IntelliJ IDEA ou de WebStorm comporte des binaires que l'on utilise assez rarement, on peut se contenter d'installer WebStorm sans créer aucun lien vers les binaires comme suit:

liar install webstorm https://download.jetbrains.com/webstorm/WebStorm-2019.2.tar.gz

Il suffit même d'entrer:

liar install webstorm

puis d'appuyer sur la touche TAB pour disposer de l'URL de la dernière version disponible.

Ensuite, au premier démarrage de WebStorm, celui-ci nous propose de créer:

  • Une 'Desktop entry'
  • Un 'command line launcher'

Soit un raccourci dans les menus de l'environnement graphique (Mate, Gnome ...) que l'on pourra ensuite ajouter aussi sur le bureau.

Et le 'Command line launcher' sera créé dans /usr/local/bin en utilisant sudo, cette création sera facilitée si sudo a été configuré pour ne pas demander le mot de passe de l'utilisateur.

On pourra donc lancer webstorm ou idea depuis la ligne de commande pour ouvrir un projet avec:

idea .

ou importer un projet en lançant:

idea pom.xml

Enfin, ce qu'IDEA ou WebStorm propose au premier démarrage est possible à tout moment dans le menu Tools.

vendredi 27 septembre 2019

Obtenir les droits root avec sudo sans entrer de mot de passe

On a vu dans un billet précédent comment ajouter un utilisateur dans la liste des 'sudoers' sous Debian.

Pour cela on a ajouté notre utilisateur au groupe sudo, et grâce à la configuration suivante du fichier /etc/sudoers:

# Allow members of group sudo to execute any command
%sudo   ALL=(ALL:ALL) ALL

on a acquis les droits sudo.

On aurait pû à la place simplement déclarer notre utilisateur my_user avec:

my_user ALL=(ALL:ALL) ALL

Si maintenant on souhaite que notre utilisateur puisse utiliser la commande sudo sans saisir son mot de passe, puisqu'il est déjà loggé, il faut modifier la ligne en:

%sudo   ALL=(ALL:ALL) NOPASSWD: ALL

ou

my_user ALL=(ALL:ALL) NOPASSWD: ALL

Maintenant, le mot de passe n'est plus demandé.

Attention, pour éditer le fichier /etc/sudoers, il est préférable de ne pas utiliser un éditeur de texte mais la commande visudo, qui validera la syntaxe du fichier, et vous évitera ainsi d'avoir une configuration incorrecte qui ne fonctionne pas.

Pour finir, rappelons que dans cette configuration, il est important de verouiller son poste systématiquement, car tout utilisateur utilisant un de vos terminaux ouverts pourra passer root !

dimanche 18 novembre 2018

Installer et configurer cheat

Il y a quelques temps déjà, j'avais présenté le projet Cheat de Chris Allen Lane, qui permet de retrouver rapidement des exemples d'utilisation pour les commandes Unix.

On va voir aujourd'hui comment l'installer, le configurer et créer nos propres "cheat sheets".

Installer cheat

cheat est écrit en Python et s'installe donc par un:

sudo pip install cheat

On vérifie la version:

cheat -v
cheat 2.3.1

Configurer cheat

On va ajouter dans notre .bashrc:

export CHEATCOLORS=true

comme cela nos antisèches seront plus jolies !

Puis on va installer le script d'autocomplétion pour Bash:

sudo curl -L https://raw.githubusercontent.com/chrisallenlane/cheat/master/cheat/autocompletion/cheat.bash -o /etc/bash_completion.d/cheat

Maintenant, cheat propose les commandes disponibles quand on appuie sur TAB. Ne pas hésiter à entrer une lettre avant TAB, sinon il nous propose 191 commandes ...

L'autocomplétion n'est pas implémentée sur les options de la commande, c'est dommage.

Ajouter une nouvelle cheatsheet

Pour ajouter une nouvelle sheet sur la commande mycmd:

cheat -e mycmd

Et vous aller alors éditer le fichier ~/.cheat/mycmd.

Si vous souhaitez changer le répertoire des "user cheat", il faut procéder comme ceci:

export CHEATPATH='/path/to/my/cheats'

Les antisèches installées par défaut sont placées dans /usr/local/lib/python3.4/dist-packages/cheat/cheatsheets.

Mettre à jour cheat

Pour mettre à jour cheat:

sudo pip install --upgrade cheat

Voilà. Happy cheating :-)

- page 1 de 4