Exile on Keyboard St. - Blog sur Linux et Debian

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - environnement graphique

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 14 octobre 2018

Vagrant: une VM Debian en Français avec GUI en 3mn

Vagrant est un outil open source qui permet de créer et de configurer des machines virtuelles très rapidement. Depuis l'arrivée de Docker, on parle beaucoup moins de Vagrant qui existe depuis 2010.

Comme Docker, on part d'une image de base pour construire sa propre image. La terminologie Vagrant parle de 'box'. Par défaut, Vagrant utilise VirtualBox pour créer les VMs.

Mais les 'box' de bases sont quasiment tout le temps:

  • Sans environnement graphique
  • Avec un clavier en Anglais

Le deuxième point n'étant génant que si l'on veut avoir le premier ! Dans le cas contraire, on se connecte à la box en SSH et le tour est joué.

Donc, pour disposer d'une machine virtuelle avec un environnement graphique, on va 'provisionner' notre VM comme suit:

Dans un premier temps, il faut indiquer à Vagrant d'afficher l'UI de VirtualBox:

  config.vm.provider "virtualbox" do |vb|
    vb.name = "Debian with Mate"
    vb.gui = true
    vb.memory = "4096"
  end

Sans cela, l'environnement graphique ne s'affichera tout simplement pas !

Puis on va installer quelques logiciels sur la VM:

  config.vm.provision "shell", inline: <<-SHELL
    apt-get --quiet update
    apt-get --assume-yes upgrade
    apt-get --assume-yes install lightdm mate-desktop-environment
    echo "autologin-user=vagrant" | tee --append /usr/share/lightdm/lightdm.conf.d/01_debian.conf
    sed --in-place s/us/fr/g /etc/default/keyboard
    systemctl reboot
  SHELL

On commence par mettre à jour le système, puis on installe Mate, plus léger que nombre d'autres environnements graphiques, ainsi qu'un 'Display Manager', lightdm sera très bien.

Il ne reste qu'à:

  • Activer la connexion automatique
  • Définir le clavier en Français

Je vois souvent plein d'instructions compliquées pour passer le clavier en Français, alors qu'il suffit de changer une ligne dans le fichier /etc/default/keyboard !!!

Vous noterez que je préfère les options longues des commandes. Je trouve que c'est plus lisible comme cela, on ne se souvient pas toujours de ce que fait l'option -i ou -q ...

Enfin, la dernière ligne des instructions de provisioning est requise:

systemctl reboot

et permet de:

  • Prendre en compte la configuration du clavier en Français
  • Se loguer automatiquement

Voilà, c'est fini, en 3mn, vous êtes sous Debian avec Mate et déjà connecté !

samedi 5 août 2017

Une barre de défilement bien visible

Les soit disant "améliorations" d'ergonomie dans les IHM n'en sont pas toujours.

Par exemple sous Linux, j'utilise ici Debian avec Mate, la barre de défilement appelée communément "scrollbar" par les anglophones est presque invisible en raison d'un choix de couleurs malheureux: cette barre de défilement ayant quasiment la même couleur que l'espace sur lequel elle se déplace, on ne la voit pas comme l'illustre l'image d'un Terminal qui suit:

scrollbar-terminal.png

Vous aurez beau chercher dans les paramètres du profil du Terminal, vous ne trouverez rien à ce sujet.

En fait, pour changer de manière plus détaillée les couleurs du Terminal, il faut installer un paquet nommé gnome-color-chooser et lancer la commande du même nom.

Capture-GNOME_Color_Chooser.png

Les couleurs de la barre de progression se trouvent dans l'onglet Spécifique.

J'utilise ici la couleur du texte pour la "scrollbar" et celle du fond pour la surbrillance.

Ce sont des couleurs qui conviennent au thème Solarized que j'utilise et nom au Terminal par défaut en noir sur blanc qui se trouve à votre gauche.

Le résultat est le suivant:

visible-scrollbar.png

Cette façon de faire fonctionne évidemment sur Gnome et ses dérivés comme Mate ; sur les autres environnements de bureau, je ne peux rien dire sur le sujet.

Enfin, bien que je parle de Terminal dans ce billet, les modifications de couleurs de la barre de défilement s'appliquent bien évidemment aux autres applications tournant sous Gnome.

dimanche 26 mars 2017

Capture d'écran et raccourcis claviers avec Mate

Quand on souhaite illustrer un billet sur un blog, inclure une image d'une boite de dialogue dans une documentation ou échanger quelque chose avec un collègue, on se tourne naturellement vers une capture d'écran.

Avec l'environnement graphique Mate, deux raccourcis clavier sont définis pour cela:

  • Impr: qui capture tout l'écran, bureau et barre des tâches compris
  • Alt+Impr: qui capture uniquement la fenêtre active

La capture d'écran sous Mate est faites avec mate-screenshot.

Si on appele directement cet utilitaire, on peut être plus précis dans la capture, par exemple pour capturer une zone de l'écran que l'on sélectionnera à la souris avec le flag -a ou --area.

Il est aussi possible de sélectionner quel type de capture (écran, fenêtre ou sélection) ou souhaite avec le flag --interactive:

Capture-Capture_d_ecran.png

On pourra donc ajouter de nouveaux raccourcis clavier si on le souhaite, avec par exemple la touche Windows (Mod5) ou Contrôle (Ctrl) combinée à Impr.

Par contre, la combinaison Alt-Gr+Impr ne fonctionne pas: si vous essayer, vous verrez que c'est le raccourci: Alt-Gr qui est pris en compte à la place ...

- page 1 de 5