Exile on Keyboard St. - Blog sur Linux et Debian

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 2 juin 2018

Chercher dans des fichiers de log avec lnav

Quand on développe, on passe beaucoup de temps à consulter et à chercher des informations dans les fichiers de logs des produits ou du système.

J'ai longtemps utilisé glogg et maintenant il me parait lourd et peu efficace.

lnav que je vais vous présenter maintenant est plus léger et s'avère très performant grâce à de nombreux raccourcis clavier.

Au lancement, on obtient le résultat suivant:

lnav.png

Vous constatez qu'on est au début du fichier. Pour naviguer dans le fichier, on peut utiliser:

  • g pour aller au début
  • G pour aller à la fin
  • Page up ou Backspace/ Page down ou Espace pour naviguer de page en page

Mais ce qu'il y a de commode, c'est que lnav permet d'aller à la prochaine erreur, en tappant 'e' ou au prochain warning en tappant 'w'.

De la même façon, 'E' vous positionne sur l'erreur précédente et 'W' sur le warning précédent.

On peut également naviguer dans le temps, c'est à dire que la touche 'o' vous fait avancer de 24h dans le fichier et 'O' le fait dans le sens inverse. Si l'intervalle recherché est de 24h, il faut utiliser respectivement 'd' ou 'D'.

lnav vous autorise aussi à rechercher un motif en tappant /<regexp>, les regular expressions acceptées étant les PCRE (Perl-Compatible Regular Expressions).

Autre fonctionnalité intéressante, on peut marquer une ligne pour la retrouver plus tard avec la touche 'm'. Ensuite l'appui sur les touches 'u' et 'U' permet de naviguer d'une ligne marquée à l'autre. C'est très utile pour débugger.

Bref, lnav devient rapidement un outil indispensable du quotidien du développeur, et le fait qu'il soit utilisable directement dans un terminal est un atout non négligeable.

Je n'ai évidemment pas décrit ici tout ce qu'on faire avec, pour découvrir d'autres fonctionnalités, vous pouvez utiliser la touche '?' au démarrage de lnav.

vendredi 13 janvier 2017

Trier les fichiers et répertoires sous Linux par taille

Quand on doit archiver le contenu d'un répertoire ou qu'on manque de place sur un système de fichiers, la question de savoir quels fichiers ou répertoires occupent le plus d'espace se pose nécessairement.

On voit beaucoup de commandes sur Internet pour trier les fichiers et répertoires sous Linux, à base de find, ls, plus ou moins compliquées, alors que Linux fournit nativement une commande simple pour cet usage, la commande du, qui signifie "disk usage".

Par défaut, la commande du affiche la place utilisée dans chaque répertoire dans /var/log:

du /var/log
1140    /var/log/cups
32      /var/log/mysql
12      /var/log/fsck
48      /var/log/exim4
8       /var/log/dbconfig-common
104     /var/log/apt
4       /var/log/firebird
36      /var/log/lightdm
32      /var/log/tor
4       /var/log/speech-dispatcher
88      /var/log/apache2
14516   /var/log/installer/cdebconf
16724   /var/log/installer
27636   /var/log

Il s'agit de l'espace cumulé dans chaque répertoire: le chiffre affiché pour /var/log/installer tient compte de l'espace occupé par /var/log/installer/cdebconf.

Si on veut que du affiche strictement ce qui est occupé par chaque répertoire, il faut utiliser l'option -S:

du -S /var/log/installer/
14516   /var/log/installer/cdebconf
2208    /var/log/installer/

On retrouve bien que 14516 + 2208 font 16724.

Si vous n'êtes pas convaincus:

du /var/log/installer/
14516   /var/log/installer/cdebconf
16724   /var/log/installer/

Voià pour la base.

Maintenant, on peut obtenir un affiche plus sympatique avec l'option -h, --human-readable:

du -Sh /var/log/
1,2M    /var/log/cups
32K     /var/log/mysql
12K     /var/log/fsck
48K     /var/log/exim4
8,0K    /var/log/dbconfig-common
104K    /var/log/apt
4,0K    /var/log/firebird
36K     /var/log/lightdm
32K     /var/log/tor
4,0K    /var/log/speech-dispatcher
88K     /var/log/apache2
15M     /var/log/installer/cdebconf
2,2M    /var/log/installer
9,2M    /var/log/

Et si on cherche les répertoires qui occupent le plus de place, il suffit de faire appel à la commande sort:

du -Sh /var/log/ | sort -hr
15M     /var/log/installer/cdebconf
9,2M    /var/log/
2,2M    /var/log/installer
1,2M    /var/log/cups
104K    /var/log/apt
88K     /var/log/apache2
48K     /var/log/exim4
36K     /var/log/lightdm
32K     /var/log/tor
32K     /var/log/mysql
12K     /var/log/fsck
8,0K    /var/log/dbconfig-common
4,0K    /var/log/speech-dispatcher
4,0K    /var/log/firebird

Le flag -h de sort signifie --human-numeric-sort, et le flag -r signifie -reverse.

Et si en plus de l'espace occupé par les répertoires, je souhaite inclure celui des fichiers, il faut ajouter aux options de du le flag -a, --all.

Enfin, quand la commande du nous retourne trop de résultats, on peut en limiter l'affichage par un | head -n 25 par exemple.

dimanche 24 août 2014

Protégez vos fichiers importants de la suppression accidentelle sous Linux

Il nous arrive à tous un jour ou l'autre de chercher un fichier sous Linux et de ne plus le retrouver ...

Ainsi récemment j'ai malheureusement supprimé un fichier contenant tout un tas de commandes pratiques dont je ne me souviens pas forcément :-(

Afin de ne pas refaire la même erreur par la suite, j'ai cherché quelle solution mettre en place pour éviter que cela se reproduise.

En ligne de commande, dès lors qu'on a défini un alias sur la commande rm comme suit dans .bashrc ou dans .bash_aliases:

alias rm='rm -i'

On est prévenu lorsqu'on tente de supprimer le fichier:

user@machine:~/Bureau$ rm Important.txt 
rm: remove regular empty file `Important.txt'? 

Et si on ne saisit pas "Yes" celui-ci n'est pas supprimé.

C'est bien mais le gestionnaire de fichiers, Thunar sous Xfce dans mon cas, n'en a que faire de l'alias de la commande rm et le fichier part à la corbeille. Certes, avec la corbeille tout n'est pas encore perdu.

Une solution toute simple consiste à placer tous vos fichiers importants dans un répertoire donné et dans un deuxième temps à enlever les droits d'écriture de ce dernier. En effet, comme sous Linux et sous Unix les droits de suppressions d'un fichier sont ceux du répertoire qui le contient, on ne pourra supprimer aucun fichier du répertoire contenant nos documents importants.

Attention, cette méthode n'empêche pas d'ouvrir le fichier avec un éditeur et donc de supprimer tout ou partie de son contenu (par exemple par Ctrl-A puis Ctrl-X), puisqu'on a les droits de lecture et d'écriture sur le fichier !

Une autre contrepartie de cette solution est que pour créer un nouveau fichier, il faudra temporairement remettre les droits d'écriture sur le répertoire en question. Mais, si on oublie ensuite d'enlever ces droits d'écriture après la création du nouveau fichier on perd évidemment la protection recherchée sur nos fichiers ... On peut par exemple pour éviter ce problème créer plusieurs fichiers vides dès le début et que l'on éditera ensuite.

- page 1 de 2