Exile on Keyboard St. - Blog sur Linux et Debian

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 27 août 2017

jigdo et le fichier template ...

Dans un billet précédent, nous avons vu comment on peut télécharger les images iso de Debian avec l'utilitaire jigdo.

Cette façon de faire semble ne plus fonctionner au premier abord.

user@machine:~/tmp$ jigdo-lite https://cdimage.debian.org/cdimage/weekly-builds/amd64/jigdo-cd/debian-testing-amd64-netinst.jigdo

Jigsaw Download "lite"
Copyright (C) 2001-2005  |  jigdo@
Richard Atterer          |  atterer.net
Loading settings from `/home/user/.jigdo-lite'
File `https://cdimage.debian.org/cdimage/weekly-builds/amd64/jigdo-cd/debian-testing-amd64-netinst.jigdo' does not exist!

Pour arriver à vos fins, il faut télécharger le fichier .jigdo ET le fichier .template correspondant dans le même répertoire et ensuite lancer la commande suivante:

jigdo-lite debian-testing-amd64-netinst.jigdo

Donc c'est plus compliqué qu'avant:

Avant:

jigdo-lite https://cdimage.debian.org/cdimage/weekly-builds/amd64/jigdo-cd/debian-testing-amd64-netinst.jigdo

Maintenant:

wget https://cdimage.debian.org/cdimage/weekly-builds/amd64/jigdo-cd/debian-testing-amd64-netinst.jigdo
wget https://cdimage.debian.org/cdimage/weekly-builds/amd64/jigdo-cd/debian-testing-amd64-netinst.template
jigdo-lite debian-testing-amd64-netinst.jigdo

Note:

Ce qui est décrit ici a été testé avec Debian Jessie.

lundi 31 octobre 2016

Ajouter un copyright sur une photo publiée en ligne avec Linux

Quand on publie des photos en ligne, celles-ci peuvent être reprises par n'importe qui, lequel peut alors affirmer en être l'auteur. Pour éviter qu'un tiers mal intentionné utilise des photos qui sont les vôtres, vous pouvez certes les publier dans une résolution faible mais cette solution n'en est pas vraiment une.

Afin d'éviter le "vol" de vos clichés, vous pouvez avoir envie d'apposer sur celles-ci un Copyright, c'est à dire un texte qui indique votre nom ainsi que le nom du site sur lesquelles vous les publiez. Ainsi il sera plus difficile aux importuns de vous "piquer" vos photos.

On a vu récemment comment réduire la qualité d'une image .jpg en ligne de commande avec le paquet imagemagick, on va maintenant utiliser ce même paquet Linux pour apposer un Copyright sur une image .jpg.

Prenons l'image suivante de la Mairie de Tours:

IMG_20161020_131510455.jpg

Utilisons la ligne de commande suivante:

convert tours.jpg -draw "gravity center text 0,0 'Copyright © 2013-2016 - www.onkeyboardst.net'" tours2.jpg

qui va ajouter le texte 'Copyright © 2013-2016 - www.onkeyboardst.net' au milieu de l'image. Si vous essayez, vous verrez que c'est à peine visible. Il nous faut donc utiliser une police de caractères plus grande:

convert tours.jpg -pointsize 48 -draw "gravity center text 0,0 'Copyright © 2013-2016 - www.onkeyboardst.net '" tours3.jpg

On obtient alors l'image suivante:

tours3.jpg

Le copyright est visible au niveau des fenêtres du premier étage.

Maintenant si je souhaite que le texte du Copyright soit plus grand, parce que là c'est quand même encore trop petit, et placé en diagonale de l'image:

convert tours.jpg -pointsize 72 -draw "gravity center rotate 45 text 0,0 'Copyright © 2013-2016 - www.onkeyboardst.net '" tours4.jpg

Et le résultat est:

tours4.jpg

Cette façon de faire avec la commande convert et son flag -draw n'en est qu'une parmi d'autres, mais qui a le mérite de faire ce que l'on souhaite.

Ceci étant dit, les commandes du paquet imagemagick sont très puissantes mais les lignes de commande correspondantes ne sont pas forcément faciles à appréhender !

dimanche 25 septembre 2016

Réduire la qualité d'une image .jpg en ligne de commande sous Linux

Les photos prises avec les téléphones portables modernes ou les appareils photos numériques ont un poids en Mo de plus en plus élevé.

Pourtant, on a souvent besoin d'envoyer à quelqu'un une photo pour information, c'est à dire que la qualité de la photo importe peu dans notre démarche. Dans ce cas, c'est plus sympa que la photo pèse 250Ko plutôt que 5Mo !

Le paquet imagemagick sous Linux propose plusieurs lignes de commande pour traiter les images.

Par exemple, avec la commande mogrify je peux réduire le poids, c'est à dire la place occupée sur le disque, d'une image prise avec mon téléphone comme ceci:

mogrify -quality 50 Téléchargements/IMG_20160923_090158547.jpg

Attention: Par défaut, la commande mogrify modifie le fichier initial et n'en fait pas de copie. Pour définir un répertoire de sortie, on peut utiliser l'option -path output_path de mogrify.

On peut aussi utiliser la commande convert comme suit:

convert -quality 50 Téléchargements/IMG_20160923_090158547.jpg Téléchargements/IMG_20160923_090158547-new.jpg

Les commandes mogrify et convert acceptent évidemment beaucoup d'autres options décrites dans leurs manpages respectives.

mardi 29 avril 2014

Vérifier l'intégrité d'une image Debian avec shasum

Lorsqu'on télécharge une image de Debian avant de l'installer, il est péférable de vérifier l'intégrité du fichier en question, surtout si l'image est de grande taille, c'est à dire un CD ou un DVD.

Si on jete un oeil par exemple à la page de téléchargement suivante de Debian: http://cdimage.debian.org/cdimage/weekly-builds/amd64/iso-cd/, on voit les fichiers suivants:

  • MD5SUMS
  • SHA1SUMS
  • SHA256SUMS

Ces fichiers contiennent les sommes de contrôle (ou checksums en Anglais) des fichiers présents dans le répertoire en question.

Par le passé les hashs MD5 étaient beaucoup utilisés avant qu'il soit prouvé qu'on puisse assez facilement créer deux fichiers ayant la même empreinte MD5.

Aussi depuis c'est la famille des SHA qui est utilisée.

Donc imaginons que l'on vient de télécharger l'image netinst de Debian, on peut calculer son hash SHA-256 comme suit:

shasum -a 256 debian-testing-amd64-netinst.iso

Ce qui donne comme résultat:

5079ee43bb65d06e5c19cc87c68bdb3e8a02d71484c8a2d7327bf857db419960  debian-testing-amd64-netinst.iso

Il ne nous reste plus qu'à comparer avec la valeur du hash présente dans le fichier SHA256SUMS.

Mais on peut aussi procéder comme suit:

shasum -a 256 -c SHA256SUMS

Auquel cas sha256sum va vérifier chaque fichier spécifié dans SHA256SUMS qu'il pourra trouver dans le répertoire courant. On obtient alors:

debian-testing-amd64-netinst.iso: OK
shasum: debian-testing-amd64-kde-CD-1.iso: 
debian-testing-amd64-kde-CD-1.iso: FAILED open or read
shasum: debian-testing-amd64-xfce-CD-1.iso: No such file or directory
debian-testing-amd64-xfce-CD-1.iso: FAILED open or read
shasum: debian-testing-amd64-lxde-CD-1.iso: No such file or directory
debian-testing-amd64-lxde-CD-1.iso: FAILED open or read
shasum: debian-testing-amd64-gnome-CD-1.iso: No such file or directory
debian-testing-amd64-gnome-CD-1.iso: FAILED open or read

En effet, le fichier des sommes de contrôle a l'aspect suivant: l'empreinte SHA, puis deux espaces puis le nom du fichier:

cat SHA256SUMS
5079ee43bb65d06e5c19cc87c68bdb3e8a02d71484c8a2d7327bf857db419960  debian-testing-amd64-netinst.iso
e92548f2f3da1e165689a1a14f79b85b2192a96912c4340dc92b7a2bab2a0142  debian-testing-amd64-kde-CD-1.iso
3de558a1665c499c3e7cd1133d66a6ccd9190fa94fd7217abfc99c1f491676f6  debian-testing-amd64-xfce-CD-1.iso
d8db86e4d29727cf2eb3eb0d37eb3dda8f0c753c40b93c505763b2f082688412  debian-testing-amd64-lxde-CD-1.iso
0c2e12f91ad9924e770ce7dc856ea0d94d552a6d9d4b659bb685d50abdc4a77f  debian-testing-amd64-gnome-CD-1.iso
4fe5d36341526c2a48bd1e9efa1b9a3b66cdccf53cfa4512ae2d595ce227f33c  debian-testing-amd64-CD-1.iso
e616fe6b0b710f5e62b3a6fd79695121b0352a3210ea8e0fa8d8041e53f4c795  debian-testing-amd64-CD-10.iso
7b3ede27492395a0b0a0eded71de7ee8f67bffb29300995159c0e37bfb6ca207  debian-testing-amd64-CD-11.iso
5c65cff668b312f00aee1fc93131bb7fbef8137caebdc32d99e4622ff1ccfa21  debian-testing-amd64-CD-12.iso
025221b8073f36d0f77695c73fc6954a1a8f68dd87d0c8194cd9367c5f0ecd35  debian-testing-amd64-CD-13.iso

...

Enfin précisions qu'shasum est un script Perl permettant de calculer des empreintes SHA en spécifiant l'algorithme. On aurait pû aussi utiliser directement les commandes sha256sum ou sha1sum.