Exile on Keyboard St. - Blog sur Linux et Debian

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 14 octobre 2018

Vagrant: une VM Debian en Français avec GUI en 3mn

Vagrant est un outil open source qui permet de créer et de configurer des machines virtuelles très rapidement. Depuis l'arrivée de Docker, on parle beaucoup moins de Vagrant qui existe depuis 2010.

Comme Docker, on part d'une image de base pour construire sa propre image. La terminologie Vagrant parle de 'box'. Par défaut, Vagrant utilise VirtualBox pour créer les VMs.

Mais les 'box' de bases sont quasiment tout le temps:

  • Sans environnement graphique
  • Avec un clavier en Anglais

Le deuxième point n'étant génant que si l'on veut avoir le premier ! Dans le cas contraire, on se connecte à la box en SSH et le tour est joué.

Donc, pour disposer d'une machine virtuelle avec un environnement graphique, on va 'provisionner' notre VM comme suit:

Dans un premier temps, il faut indiquer à Vagrant d'afficher l'UI de VirtualBox:

  config.vm.provider "virtualbox" do |vb|
    vb.name = "Debian with Mate"
    vb.gui = true
    vb.memory = "4096"
  end

Sans cela, l'environnement graphique ne s'affichera tout simplement pas !

Puis on va installer quelques logiciels sur la VM:

  config.vm.provision "shell", inline: <<-SHELL
    apt-get --quiet update
    apt-get --assume-yes upgrade
    apt-get --assume-yes install lightdm mate-desktop-environment
    echo "autologin-user=vagrant" | tee --append /usr/share/lightdm/lightdm.conf.d/01_debian.conf
    sed --in-place s/us/fr/g /etc/default/keyboard
    systemctl reboot
  SHELL

On commence par mettre à jour le système, puis on installe Mate, plus léger que nombre d'autres environnements graphiques, ainsi qu'un 'Display Manager', lightdm sera très bien.

Il ne reste qu'à:

  • Activer la connexion automatique
  • Définir le clavier en Français

Je vois souvent plein d'instructions compliquées pour passer le clavier en Français, alors qu'il suffit de changer une ligne dans le fichier /etc/default/keyboard !!!

Vous noterez que je préfère les options longues des commandes. Je trouve que c'est plus lisible comme cela, on ne se souvient pas toujours de ce que fait l'option -i ou -q ...

Enfin, la dernière ligne des instructions de provisioning est requise:

systemctl reboot

et permet de:

  • Prendre en compte la configuration du clavier en Français
  • Se loguer automatiquement

Voilà, c'est fini, en 3mn, vous êtes sous Debian avec Mate et déjà connecté !

mercredi 17 mai 2017

Simplifier vos connexions ssh avec ssh_config

Pour se connecter à une machine, virtuelle ou non, en ssh, on a besoin de spécifier au moins:

  • le nom d'hôte
  • le nom d'utilisateur

et parfois aussi

  • le port d'écoute du serveur ssh
  • certaines variables d'environnement
  • ...

Et c'est parfois long.

C'est oublier que tous ces paramètres passés sur la ligne de commande peuvent aussi être définis dans un fichier pour chaque machine à laquelle on se connecte.

Ce fichier est .ssh/config et a le format suivant:

host@machine:~$ cat .ssh/config 

Host vm-test
    Hostname 192.168.0.1
    Port 2222
    User debian
    SendEnv LANG LC_* HOST_IP

Le mot clé Host définit les paramètres de connexion à l'hôte en question et chaque paramètre suit indenté par quatre espaces.

De cette façon, se connecter à cet hôte se limite à:

ssh vm-test

C'est quand même plus rapide comme cela. Et il faut admettre que la façon de déclarer les Host est simplissime.

ssh comprend énormément de paramètres dans ce fichier config, pour tous les lister:

man ssh_config

jeudi 27 avril 2017

Machine Virtuelle, réseau NAT et redirection de ports

Quand on crée une machine virtuelle avec VirtualBox, le réseau créé par défaut est de type NAT.

Avec le réseau NAT, dans lequel aucune configuration n'est nécessaire, on peut naviguer sur Internet, lire les mails et de manière générale les applications de la machine virtuelle ont accès au réseau.

Dans ce mode réseau, le moteur réseau de VirtualBox agit comme un routeur qui dirige le traffic depuis et vers la machine virtuelle sans configuration de votre part. Chaque machine virtuelle a certes accès au réseau mais pas aux autres machines virtuelles ni à la machine hôte. La machine virtuelle en mode NAT est donc comme dans un réseau privé, connectée au réseau mais invisible de l'extérieur, y compris de sa machine hôte.

On peut s'en convaincre facilement avec la commande ping depuis la machine virtuelle vers la machine hôte et inversement: la VM voit la machine hôte mais l'inverse n'est pas vrai.

Mais alors, si la machine hôte ne voit pas la machine virtuelle, comment faire par exemple pour se connecter en ssh à la machine virtuelle depuis la machine hôte ? De la même façon qu'avec un routeur: en utilisant la redirection de ports.

On va donc configurer le moteur réseau de VirtualBox pour que les connexions sur le port 2222 de la machine hôte soient redirigées sur le port 22 de la machine virtuelle comme ceci:

Capture-Regles_de_redirection_de_ports-1.png

Il ne me reste plus qu'à me connecter à la machine virtuelle comme ceci:

ssh -p 2222 debian@192.168.0.1

Vous noterez que j'ai choisi un port d'écoute d'une valeur supérieure à 1024 (2222) puisque le moteur de VirtualBox se met à l'écoute sur la machine hôte sans avoir les droits administrateurs. Utiliser un port inférieur à 1024 aurait échoué.

Si maintenant je souhaite accéder à un serveur Web démarré sur la machine virtuelle, il faut effectuer une deuxième redirection de port, et ainsi de suite.

- page 1 de 3