Pour se connecter à une machine, virtuelle ou non, en ssh, on a besoin de spécifier au moins:

  • le nom d'hôte
  • le nom d'utilisateur

et parfois aussi

  • le port d'écoute du serveur ssh
  • certaines variables d'environnement
  • ...

Et c'est parfois long.

C'est oublier que tous ces paramètres passés sur la ligne de commande peuvent aussi être définis dans un fichier pour chaque machine à laquelle on se connecte.

Ce fichier est .ssh/config et a le format suivant:

host@machine:~$ cat .ssh/config 

Host vm-test
    Hostname 192.168.0.1
    Port 2222
    User debian
    SendEnv LANG LC_* HOST_IP

Le mot clé Host définit les paramètres de connexion à l'hôte en question et chaque paramètre suit indenté par quatre espaces.

De cette façon, se connecter à cet hôte se limite à:

ssh vm-test

C'est quand même plus rapide comme cela. Et il faut admettre que la façon de déclarer les Host est simplissime.

ssh comprend énormément de paramètres dans ce fichier config, pour tous les lister:

man ssh_config